Biodiversité dans la viticulture : de nouvelles mesures sont étudiées et mises en œuvre

 

 

 

 

Berlin/Bonn/Geisenheim, 22 avril 2020 

Les vignobles allemands devraient devenir plus colorés : Le programme fédéral sur la diversité biologique lance un nouveau projet dans le cadre duquel les viticulteurs des 13 régions viticoles sont conseillés sur la manière d'apporter plus de biodiversité à leurs vignobles. L'association pour une viticulture durable, Fair and Green e.V., et l'université des sciences appliquées de Geisenheim ont uni leurs forces dans ce but, avec le soutien de l'association des viticulteurs allemands. L'Agence fédérale pour la conservation de la nature (BfN) finance le projet grâce à des fonds du ministère fédéral de l'environnement, de la conservation de la nature et de la sécurité nucléaire (BMU), à hauteur de 4,4 millions d'euros sur six ans. 

«Avec ce projet, la viticulture allemande fait un grand pas en avant en termes de promotion de la biodiversité et fait face à sa responsabilité pour la préservation de la biodiversité», souligne Klaus Schneider, président de l'Association des viticulteurs allemands. En effet, la diversité biologique est actuellement faible dans de nombreuses régions viticoles et ne correspond en rien à leur potentiel. Cependant, de nombreux viticulteurs seraient prêts à mettre en œuvre des mesures pour promouvoir la biodiversité - mais les connaissances pratiques pour le faire font défaut, et il y a un manque de services de conseil et de programmes de soutien sur mesure. C'est là qu'intervient le nouveau projet «AMBITO - Développement et application d'une boîte à outils modulaire sur la biodiversité pour la viticulture en Allemagne» : Dans un premier temps, Fair and Green conseille 30 fermes modèles dans tout le pays sur la façon dont elles peuvent promouvoir la biodiversité dans leur travail. Parallèlement, un manuel numérique contenant les mesures proposées sera élaboré, ce qui permettra d'atteindre un nombre beaucoup plus important d'exploitations agricoles. L'université des sciences appliquées de Geisenheim conseille et recherche des mesures d'accompagnement innovantes sur la manière de promouvoir davantage de biodiversité dans et autour du vignoble et sur les conditions cadres socio-économiques à créer pour renforcer à long terme la biodiversité dans la viticulture. «Outre le changement climatique, la perte constante d'espèces est l'un des plus grands défis de notre époque. La recherche et la pratique doivent travailler main dans la main pour ralentir cette tendance et l'inverser à long terme. Nous espérons tirer de nombreux enseignements de ce projet de grande envergure et à long terme», déclare le professeur Hans Reiner Schultz, président de l'université des sciences appliquées de Geisenheim.

Le projet s'adresse aux entreprises viticoles de toutes les régions viticoles d'Allemagne et comprend à la fois des caves auto-commercialisées et des entreprises viticoles en coopératives et en caves. Grâce à des fermes-phare dans chaque région ainsi qu'à des forums régionaux sur la biodiversité, le projet invitera d'autres fermes intéressées à participer. «Dès le début, nous avons voulu développer un système qui ne prenne pas de décisions purement noires et blanches, mais qui aide les viticulteurs à trouver des solutions. Nous sommes très heureux de disposer, grâce à ce projet, d'un instrument qui nous permet de travailler avec de nombreuses entreprises viticoles en Allemagne au-delà de notre système de certification. Nous organiserons des forums sur la biodiversité dans toutes les régions viticoles et inviterons toutes les entreprises intéressées à y participer», déclare le Dr Keith Ulrich, président et initiateur de Fair and Green e.V.

La mise en œuvre de la Stratégie nationale sur la diversité biologique (NBS) est soutenue par le Programme fédéral sur la biodiversité depuis 2011. Le financement est accordé aux projets qui sont d'une importance représentative pour l'ensemble du pays dans le cadre de la NBS ou qui mettent en œuvre cette stratégie de manière particulièrement exemplaire. Les mesures soutenues contribuent à stopper le déclin de la diversité biologique en Allemagne et à inverser la tendance positive à moyen et long terme. Ils servent la protection, l'utilisation durable et le développement de la diversité biologique et vont au-delà des normes légales. Les mesures d'information et de communication visant à favoriser l'acceptation contribuent à renforcer la conscience sociale de la diversité biologique.

Plus d'informations :
https://biologischevielfalt.bfn.de/bundesprogramm 
https://bit.ly/bfn_ambito 

https://www.fair-and-green.com/ambito

Contact :

  • Dr. Keith Ulrich, Fair and Green e.V., président du conseil d'administration,  keith.ulrich(at)fair-and-green.com
  • Prof. Dr. Ilona Leyer, Université des sciences appliquées de Geisenheim, Institut d'écologie appliquéeilona.leyer(at)hs-gm.de, Télé.: +49 6722-502 463 
  • Prof. Dr. Eckhard Jedicke, Université des sciences appliquées de Geisenheim, Institut pour l'aménagement du paysage et la conservation de la natureeckhard.jedicke(at)hs-gm.de

 

Avis de la Leopoldina

Surmonter la crise durablement

Extraits du troisième avis ad hoc de l'Académie nationale de Leopoldina du 13 avril 2020

«Compte tenu des traces profondes que la crise des coronavirus laissera derrière elle, mais surtout en raison de la crise du climat et de la biodiversité, au moins aussi menaçante, il ne peut y avoir de simple rétablissement du statut antérieur. Enfin et surtout, il faut tirer les leçons de l'expérience de la pandémie de coronavirus et de ses causes pour l'avenir. L'augmentation générale de la population, l'urbanisation et la mobilité mondiale, la destruction et la diminution de la résilience des écosystèmes en raison des changements d'affectation des terres et du changement climatique sont les principaux facteurs qui contribuent à l'apparition d'épidémies et de pandémies.

Les mesures gouvernementales visant à relancer l'activité économique après le recul de la pandémie devraient donc se concentrer sur les critères de durabilité. Une orientation durable des investissements et des programmes actuellement en cours donnerait aux acteurs concernés la liberté de mettre en œuvre les changements nécessaires d'une manière adaptée aux circonstances locales et temporelles, de créer l'ouverture nécessaire et urgente à la technologie, par exemple dans le domaine du redressement énergétique, de fermer les cycles de matières régionaux et mondiaux, etc. Si cette occasion est manquée, l'ampleur des programmes économiques actuels rendrait un changement de cap plus radical à une date ultérieure extrêmement difficile. Il est donc difficile de surestimer la responsabilité des personnes impliquées dans la saisie de cette opportunité historique. Ce qu'il faut, c'est une discussion transparente sur les coûts, qui tienne également compte des coûts externes massifs des dommages climatiques, environnementaux et, surtout, sanitaires qui en résultent.

Concrètement, la première tâche consistera à lancer des activités économiques de telle sorte que la récession, inévitable cette année, ne soit pas trop sévère et que l'économie retrouve le chemin de la croissance. Toutefois, il faudrait que ce soit plus fortement déterminé par les principes de durabilité qu'auparavant, notamment parce que cela offre un énorme potentiel de développement économique. Cela exige une action décisive de la part des responsables de la politique économique. Selon toute probabilité, d'autres mesures de politique économique seront nécessaires au-delà des mesures prises actuellement et malgré les stabilisateurs automatiques du système (baisse des recettes fiscales, mesures de politique du marché du travail). Du côté des recettes, il s'agit d'instruments de politique fiscale tels que l'introduction de reports rétrospectifs de pertes et la facilitation des reports de pertes pour les entreprises (suppression de l'imposition minimale), une transition temporaire vers l'amortissement dégressif et l'anticipation d'un allégement partiel de la surtaxe de solidarité. La suppression complète de la surtaxe de solidarité devrait être envisagée. Du côté des dépenses, les investissements publics et la réduction des subventions qui nuisent au climat et à l'environnement sont évidents. La priorité devrait être accordée aux objectifs de politique structurelle, par exemple en ce qui concerne les services publics d'intérêt général et la protection des biens communs, en particulier dans les domaines de la santé, du climat et de la protection des écosystèmes. »

Mettre le cap sur la durabilité

«Toutes les mesures politiques qui ne servent pas au sauvetage immédiat des entreprises doivent être guidées par le principe de durabilité, tant au niveau national qu'international. Par conséquent, les mesures suivantes, fondées sur de larges preuves scientifiques et un large consensus social, doivent continuer à être mises en œuvre avec une priorité élevée. Le développement d'une économie respectueuse du climat et un redressement cohérent de la mobilité et de l'agriculture donnent des impulsions essentielles à l'innovation et à la croissance. Il s'agit notamment de l'introduction immédiate d'un prix pour le CO2 fossile, de l'adoption et de la mise en œuvre de la stratégie nationale en matière d'hydrogène dans les meilleurs délais et de la réorganisation du marché de l'électricité. L'objectif doit rester un "green deal" européen fort. »

Crise et espoir

Perspectives d'avenir

Crise et espoir - extraits de l'essai de Bernhard von Mutius du site changeX

«Est-ce que ce sera différent cette fois-ci ? La grande question. Presque aussi émouvant que la question de savoir combien de temps tout cela va durer : la menace du virus, l'état d'urgence, la crise. Nous ne le savons pas, personne ne peut le savoir. Néanmoins, même dans cette situation d'incertitude fondamentale, il y a des traces, des signes qui indiquent le chemin du retour vers l'avenir. Elles sont encore faibles et chatoyantes, irritantes comme un signal lumineux à l'horizon. Mais il y en a. Une recherche d'indices. »

«Durabilité : le moment est venu de repenser la question de la durabilité : Ce que nous avons fait jusqu'à présent était-il vraiment durable ? Ou était-ce simplement une tentative d'exploiter le potentiel d'efficacité ? Ce qui n'est pas faux, mais plutôt unilatéral. Et si l'efficacité : qu'adviendra-t-il de nos chaînes de valeur à l'avenir ? Que pouvons-nous organiser de manière plus régionale ? Pas seulement dans les secteurs médical et pharmaceutique. Comment pouvons-nous exploiter non seulement le potentiel d'efficacité mais aussi le potentiel d'innovation dans les différents secteurs ? Ne devrions-nous pas examiner cela de plus près ? Un examen plus approfondi peut signifier, par exemple, que les petites et moyennes entreprises devraient maintenant (si elles ne l'ont pas encore fait) mettre en place des solutions efficaces de protection du climat et procéder à une évaluation de la durabilité. Et pour voir comment d'autres le font, qui sont des pionniers dans ce domaine. Viessmann, par exemple, leader de l'innovation dans le domaine du chauffage, produit déjà aujourd'hui un produit neutre en CO2 ; ou le réseau Fair'n Green, qui est en train d'établir un label de durabilité dans la viticulture. L'innovation et la durabilité iront de pair. Nous pouvons maintenant établir de nouvelles normes qui révolutionneront des industries entières à l'avenir. Regarder signifie aussi : devenir plus attentif dans l'ensemble. Cela fait partie de la culture de la coopération créative : assumer de manière créative la responsabilité de nos actions et de notre environnement. Greta demande : Si vous pouvez agir si rapidement aujourd'hui pour sauver votre vie aujourd'hui, pourquoi ne pouvez-vous pas faire de même pour sauver la vie des générations futures demain ? »

Vous pouvez trouver l'essai complet sur le site web de changex.de.

A l'écrivain :

Dr. Bernhard von Mutius (né en 1949)

Bernhard von Mutius est conseiller principal et membre de l'équipe pédagogique de l'école de la pensée du design, co-fondateur de la Denkbank, membre fondateur du "New Club of Paris", conseil consultatif  des écoles du Club of Rome, conseil consultatif de la revue Internationale Politik, collaborateur du réseau "Denkwerk Zukunft - Stiftung kulturelle Erneuerung". Il travaille depuis de nombreuses années comme consultant stratégique pour les entreprises et la politique et comme facilitateur de processus de changement.

Contactez:

Dr. Bernhard von Mutius
Küsselstraße 32
14473 Potsdam

Tel.: +49 151 22366006
bernhard@vonmutius.de
www.vonmutius.de

Photo : Copyright par Richard Pichler, ainsi que Weingut Heymann-Löwenstein / Bernhard von Mutius

Le vigneron Sommerach certifié par Fair’n Green

Les viticulteurs de Sommerach s'engagent en faveur de la durabilité et assument leur responsabilité envers l'homme, la nature et le climat. Avec le millésime 2019, la coopérative a été certifiée pour la première fois selon les directives de Fair'n Green.

Bonn/Sommerach, le 7 Avril 2020

Après un an de préparation, les familles de viticulteurs de la coopérative Sommerach ont passé avec succès la certification selon les normes de l'association Fair and Green e.V. Les vins du millésime 2019 peuvent porter le sceau de la gestion durable reconnu dans le monde du vin. De la gestion agricole aux chaînes de valeur ajoutée, de la conservation des ressources à l'écologie en passant par les aspects sociaux, les vignerons de Sommerach s'engagent à poursuivre un développement continu dans le but de réduire au maximum l'empreinte de leurs actions sur l'environnement et d'assumer leur responsabilité envers l'homme et la nature. Aujourd'hui déjà, la coopérative a pu démontrer de solides performances dans plusieurs domaines de la durabilité dans le cadre de la certification.

«Nous ne pensons pas en années, mais en générations, c'est une de nos règles de dissidence» rapporte Frank Dietrich, président du conseil d'administration de la coopérative locale de Sommerach. «En tant que plus ancienne coopérative de vignerons de Franconie, nous travaillons non seulement sans compromis pour obtenir une qualité de vin exceptionnelle, mais aussi pour protéger et préserver les ressources dont nous disposons. Nous sommes redevables à nos familles de viticulteurs, qui cultivent leurs vignes avec cœur et passion, la plupart du temps à titre accessoire. Fair'n Green nous accompagne de manière globale et continue pour maintenir durablement les petites structures dans nos villages viticoles et pour assurer l'activité économique de nos familles à l'avenir.»

Fair'n Green a été développé par des entreprises vinicoles de premier plan en coopération avec la science et applique des principes établis au niveau international et des résultats scientifiques pour l'analyse du cycle de vie et la détermination de l'empreinte de CO2. Actuellement, environ 70 producteurs de vin nationaux et internationaux de renom sont autorisés à porter le sceau Fair'n Green.

«Nous sommes ravis d'accueillir à Fair'n Green la Coopérative des vignerons de Sommerach, l'une des coopératives traditionnelles de Franconie et d'Allemagne. La coopération avec la coopérative au cours des derniers mois montre un grand engagement des familles de vignerons en termes de gestion écologique, un engagement social ancré dans la région et une compréhension de l'entreprise tournée vers l'avenir», explique Keith Ulrich de l'Association pour une viticulture durable.

L'union fait la force - depuis 1901. 35 familles de Sommerach se sont réunies au début du siècle dernier en raison de difficultés économiques et ont créé leur coopérative des vignerons de Sommerach. Une série de mauvais millésimes, des maladies de la vigne jusqu'alors inconnues et un manque total de possibilités de commercialisation ont offert aux familles dans le besoin de l'époque le choix d'abandonner la viticulture ou de faire appel à tout leur courage et à leur esprit de pionnier pour s'aider à mieux vivre grâce à un type de communauté jusqu'alors inconnu en Franconie. Depuis lors, une vision commune a déterminé le cheminement des familles de vignerons. Aujourd'hui, la coopérative compte 90 familles. Sans compromis, ils produisent des raisins pour de grands vins dans leurs petites parcelles et leurs exploitations, ne laissant rien au hasard. Leur savoir-faire, l'inlassabilité de chacun et les exigences élevées de la coopérative font des vignerons de Sommerach l'un des meilleurs producteurs de vin de la région.

 

Contact Fair and Green e.V.
Dr. Keith Ulrich
Tel 0228 886 844 80
keith.ulrich@fair-and-green.com

 

Contact Winzer Sommerach e.G.
Frank Dietrich
f.dietrich@winzer-sommerach.de
Tel 09381-8061 19

Le vigneron Sommerach

«En tant que plus ancienne coopérative de vignerons de Franconie, nous travaillons non seulement sans compromis pour obtenir une qualité de vin exceptionnelle, mais aussi pour protéger et préserver les ressources dont nous disposons. Nous sommes redevables à nos familles de viticulteurs, qui cultivent leurs vignes avec cœur et passion, la plupart du temps à titre accessoire. FAIR'N GREEN nous accompagne de manière globale et continue pour maintenir durablement les petites structures dans nos villages viticoles et pour assurer l'activité économique de nos familles à l'avenir. »

- Frank Dietrich, Conseil d'administration de VIGNERONS SOMMERACH

 

LE VIGNERON SOMMERACH

Au début du XXe siècle, 35 familles du village franconien de Sommerach se sont réunies pour sortir de la crise économique et ont créé la coopérative VIGNERONS SOMMERACH. Ils ont ainsi fondé la première et donc la plus ancienne coopérative de vignerons de Franconie.

Aujourd'hui, la coopérative est composée de 90 familles, dont l'ambition commune est de produire des vins avec de l'âme, de la passion et du caractère, qui ont déjà reçu de nombreux prix. Dans leurs petites parcelles, les familles produisent de grands vins. Grâce à la récolte sélective, qui est indispensable, rien n'est laissé au hasard. Le travail de chacun fait de la coopérative VIGNERONS SOMMERACH l'un des meilleurs producteurs de vin de la région. Les familles de viticulteurs assument la responsabilité de l'environnement et de la préservation des ressources dans leurs activités économiques. Pour leur travail, les familles reçoivent un salaire équitable par l'intermédiaire de la coopérative.

contact:

Winzerkeller Sommerach eG
Zum Katzenkopf 1
97334 Sommerach
Fon: +49 9381 - 8061 - 0
Fax: +49 9381 - 45 51
info@winzer-sommerach.de
www.winzer-sommerach.de

Photo : prépare par VIGNERONS SOMMERACH

Domaine Schmid Wetli

«Nous sommes une entreprise familiale qui s'est toujours appuyée sur des valeurs profondément ancrées. Cela inclut aussi l'amour de la nature et de sa préservation. Nous ne nous engageons pas seulement en faveur du développement durable dans le vignoble, car nous voulons que l'ensemble de notre système soit durable. FAIR'N GREEN nous aide à devenir meilleurs et à nous concentrer sur les bonnes choses. Nous espérons que les prochaines générations pourront poursuivre cette culture viticole séculaire. »

- Domaine Schmid Wetli

 

Domaine Schmid Wetli

Le domaine viticole Schmid Wetli est situé à Berneck, en Suisse.  Kaspar Wetli senior dirige le domaine viticole près du lac de Constance. Il est soutenu par son épouse Susanne et ses quatre fils Kaspar junior, Matthias, Florian et Adrian. Avec l'expérience de l'aîné, les idées novatrices de ses fils, l'intuition de toute la famille et l'engagement des employés, le domaine viticole continue à perpétuer les traditions de la communauté viticole de Berneck.

Imprégné de soleil et protégé par un angle de vallée tranquille, le vignoble de la domaine viticole Schmid Wetli se niche sur le versant sud des communes de Berneck et Au. Ici, l'entreprise familiale cultive avec passion, cœur et âme près de 18 hectares de vignes.

contact:

Weingut Schmid Wetli
Tramstrasse 23
CH - 9442 Berneck
Fon: +41 71 / 747 90 90
weine@schmidwetli.ch
www.schmidwetli.ch

Photo : prépare par domaine Schmid Wetli

Assemblée Générale 2019

Assemblée Générale 2019

Bonn, le 13 décembre 2019

L'assemblée générale annuelle de FAIR et GREEN e.V. a eu lieu à Landau les 09 et 10 décembre 2019. Outre de nombreux représentants des 65 entreprises membres de l'association, de nombreux acteurs externes de l'industrie vinicole ont été invités à s'informer sur les activités de l'association et à assister aux conférences des scientifiques des universités de Geisenheim et Neustadt.

Prof. Dr. Ilona Leyer et Prof. Dr. Eckhard Jedicke (Université de Geisenheim)

Président Viticole Klaus Schneider (Association Viticole Allemande)

Florian Reinert (FAIR and GREEN e.V.)

Tobias Zingerle (Cave Kaltern), Philip Apel (Domaine Hubertus M. Apel) et Philipp Kuhn (Domaine Philipp Kuhn)

Prize for the best young winegrower 2019

Le prix du meilleur jeune vigneron de l'année a été décerné pour la première fois à l'assemblée générale. Le prix a été décerné aux frères Philip, Johannes et Matthias Apel de la domaine Hubertus M. Apel à Nittel sur la Moselle. En guise de prix, la domaine a reçu une place sur le stand commun FAIR'N GREEN au salon ProWein 2020 de la cave de Kaltern au Tyrol du Sud. Tobias Zingerle, directeur de la cave de Kaltern, a fait l'éloge des jeunes vignerons : «Je suis toujours ravi de voir des collègues aussi enthousiastes sur un sujet à un jeune âge, comme dans le cas présent la durabilité. Dès la première année de certification, il est devenu évident que les frères de la cave Hubertus M. Apel se développent dans tous les domaines de l'entreprise vers la manière la plus durable possible de faire des affaires.»

Prof. Dr. Eckhard Jedicke (Université de Geisenheim)

Dr. Matthias Petgen (DLR-Rheinpfalz)

Internationalisation de FAIR et GREEN e.V.

Lors de la même assemblée générale, les anciens membres du conseil d'administration Theresa Breuer, Cornelius Dönnhoff, Reinhard Löwenstein, Philipp Kuhn et Keith Ulrich ont été confirmés dans leurs fonctions. Pour tenir compte de l'internationalisation croissante du système, Tobias Zingerle de la cave Kaltern au Tyrol du Sud et Monica Hasler de la domaine Rütihof en Suisse se sont joints au Conseil d'administration.
En outre, pour la première fois, des représentants nationaux ont été nommés pour les autres pays dans lesquels le label de durabilité FAIR'N GREEN est déjà utilisé. Il s'agit de la France Mélanie Pfister (Domaine Pfister), de l'Autriche Erich Berger (Domaine Berger) et d'Israël Eran Pick (Tzora Vineyards).

Prof. Dr. Claudia Kammann (Université de Geisenheim)

Andrea Wirsching (Domaine Hans Wirsching)

Markus Pfaffmann (Domaine Karl Pfaffmann)

Markus Pfaffmann (Domaine Karl Pfaffmann)

Peter Albrecht (Domaine Albrecht-Kiessling) et Andrea Moser (Cave Kaltern)

Ute Hahn (Domaine Hahn), Philipp Kuhn (Domaine Philipp Kuhn) et Dr. Keith Ulrich (FAIR and GREEN e.V.)

photos: Fair and Green e.V. / Simon Rühl

Fair’n Green au ProWein Media Summit

Fair'n Green au ProWein Media Summit

Bonn, le 27 novembre 2019

Le ProWein Media Summit de cette année s'est tenu le 21 novembre 2019. Elle s'est tenue sous le thème «Notre climat - quels sont les effets des changements sur l'industrie vitivinicole et comment l'industrie y fait-elle face?»

Keith Ulrich, président du conseil d'administration de Fair'n Green, le professeur Simone Loose et le vigneron Jochen Schmitt ont également donné des conférences dans le cadre de ce programme développé en collaboration avec l'Université de Geisenheim.

Dr. Keith Ulrich

Simone Loose a donné la conférence d'introduction sur le sujet.

Dans sa présentation, Keith Ulrich a abordé le rôle du changement climatique dans la viticulture et, dans ce contexte, le rôle de la durabilité et de la neutralité climatique.

Le vigneron Jochen Schmitt du domaine viticole Egon Schmitt a donné une conférence à des journalistes internationaux sur l'engagement de son entreprise envers la durabilité globale et la réduction des gaz à effet de serre.

Prof. Dr. Simone Loose

Le domaine viticole Egon Schmitt est certifié Fair'n Green depuis 2014 et climatiquement neutre depuis 2016.

 

Foto: Messe Düsseldorf / ctillmann

 

Domaine Hechtmann

«Par l'intermédiaire d'autres vignerons, nous sommes tombés sur FAIR'N GREEN. Ici, nous avons senti que ce concept nous a convaincus. Tous les domaines de la conservation des ressources et de la protection de l'environnement, de la viticulture à la commercialisation, en passant par la gestion des caves, sont pris en compte. Cela correspond exactement à notre opinion : La protection de l'environnement dans l'agriculture, c'est bien plus que la pure renonciation aux moyens en matière de protection des plantes ! Nous voulons contribuer à la protection et au renforcement de notre environnement. Nous attendons avec impatience de nouvelles idées et l'échange entre collègues. »

- Domaine Hechtmann

 

Domaine Hechtmann

Le domaine viticole Hechtmann est situé au cœur d'Ilbesheim, dans le Palatinat. Tina et Jens Hechtmann gèrent le domaine viticole. En tant que technicien en vinification et en œnologie, ils apportent connaissances et expérience au processus complexe de vinification. Jens Hechtmann se consacre à la vinification et au travail à l’extérieur entre les vignobles du domaine viticole. Tina Hechtmann apprécie toujours le travail manuel dans le vignoble et bénéficie du travail avec la maison d'hôtes. Les pères Kiefer de Ranschbach et Hechtmann secourir Tina et Jens Hechtmann grâce à leur expérience acquise au cours de nombreuses décennies de viticulture.

Le domaine gère 25 hectares de vignes. Ici, vous ne trouverez pas de vins avec des noms de prédicats classiques. La famille Hechtmann a renoncé à la désignation de prédicats il y a plusieurs années et commercialise tous les vins comme des vins de qualité. Les vins des lieux Ranschbacher Seligmacher et Ilbesheimer Kalmit et les cuvées "Geschwisterliebe" et "Nonno Alfredo" sont les spécialités.

contact:

Weingut Hechtmann
Alte Schulgasse 4 - 5
76831 Ilbesheim
Fon: 0 6341 / 32201
Fax: 0 6341 / 33774
kontakt@weingut-hechtmann.de
www.weingut-hechtmann.de

Photo : prépare par domaine Hechtmann

Domaine Jung Knobloch

Domaine Jung & Knobloch

L'ancien pressoir à vin de la ferme portant l'inscription "Konrad 1813 Knobloch" est le symbole de notre longue tradition viticole. Certaines de nos vignes poussent sur des sols appartenant à la famille depuis plus de 200 ans. Cela nous enseigne la pleine conscience et la responsabilité pour les générations à venir. Les nouveaux développements innovants dans la technologie des caves ou dans les relations avec nos semblables reflètent notre engagement durable. Le prix fédéral décerné à la "Société de formation de l'année" et le prix des effets régionaux en témoignent.

 

Nous cultivons 54 ha de vignes dans et autour d'Albig. Le résultat est une variété de variétés inégalée. 21 cépages sont cultivés et nous donnent des vins blancs, rosés et rouges de grande qualité et, au vrai sens du terme, "excellents", de secs à doux. En raison de cette diversité, nous sommes un partenaire apprécié du commerce spécialisé depuis des décennies.

Les amateurs de vin apprécient le fait que tout est entre nos mains - du travail à la vigne à l'embouteillage en passant par le service à la clientèle - "le plaisir holistique du vin - pour votre bien-être."

Contact:

Weingut Jung & Knobloch
Langgasse 46
55234 Albig
Fon: 0 67 31 / 66 61
Fax: 0 67 31 / 4 59 23
info@weingut-jung-knobloch.de
www.weingut-jung-knobloch.de

Textes et Images: © Weingut Jung & Knobloch 2018

Lieu du domaine